Un col à vélo… facile !

Samedi dernier, nous avons accueilli Hélène et Vincent, 2 journalistes invités par le Parc Régional du Queyras et le Comité Régional du Tourisme qui souhaitent faire un reportage sur le vélo électrique (VAE). Ils ont voulu tester notre séjour en liberté cols mythiques en queyras à vélo électrique« . Nous avons choisi une des journées du séjour en empruntant l’ itinéraire de St-Véran au col Agnel : super le VAE !

Quelques photos avant de vous montrer le reportage, dès que nous l’aurons.

     

Publicités

Rando à vélo ou avec un âne ?

Rando vélo ou rando avec un âne ? Nous n’arrivions pas à nous décider ! la date des vacances était fixée, la destination aussi (le Queyras), nous savions pour l’avoir déjà testé que Destinations Queyras s’occuperait de tout, mais nous hésitions encore… Le vélo avait son charme, et n’était plus réservé qu’aux seuls vététistes chevronnés : grâce au vélo  à assistance électrique, à nous montagnes et cols, sans complexe ! Mais partir avec un âne avait ce côté bucolique qui nous séduisait tous les quatre, et c’est donc à l’unanimité que nous avons opté pour cette formule.

Nous avons choisi un séjour sans accompagnateur  (même si le séjour guidé était tentant avec du raft et la découverte d’un parc acrobatique), et nous voilà partis avec « notre » âne, pour le grand bonheur de nos enfants (le nôtre aussi d’ailleurs !).

 

Mascotte de notre escapade, l’animal était le centre de nos attentions, faisant oublier leur fatigue à nos randonneurs en herbe qui se disputaient l’honneur de le « monter » ou de le soigner ! Au final, les balades au rythme des pas d’un âne ont une saveur toute particulière, et comme dirait Jean Ferrat « Dieu ! Que la montagne est belle… »

    

Slowtourisme et Vélo Electrique avec Chantal

Courant mars, je me suis rendue en Suisse, avec une délégation du PNR du Queyras. Ce voyage s’inscrit dans le projet slowtourisme du plan intégré transfrontalier Monviso. (Voir l’article du Dauphiné paru le 14 mai 2012)

Suite à ce voyage et à la création d’un séjour en Vélo à Assistance Électrique dans le Queyras, je suis allée expérimenter ces bolides sur les routes du Buëch. Durant ces deux jours d’itinérance à la limite des Hautes Alpes et de la Drôme, j’ai arpenté la route du col de Cabre, depuis Aspremont, jusqu’à Valdrôme où j’ai fait escale. Je suis repartie vers mon point de départ en passant par le col de Carabès. J’ai partagé cette expérience avec une amie qui était en vélo de route et malgré la différence, nous avons partagé de bons moments. La pratique du vélo électrique est certes plus facile, elle permet de s’aventurer sur des cols difficiles. Néanmoins lors de la descente il est nécessaire d’avoir déjà pratiquer l’activité auparavant. Ce nouveau concept m’a permis avec plaisir de redécouvrir ces cols oubliés. A conseiller…

Le plus beaux cols des Alpes en Vélo à Assistance Eléctrique

Dans le cadre d’un projet européen de « slowtourisme », le Parc Naturel Régional du Queyras a mis en place, dans son projet de mobilité douce, la mise à disposition de Vélo à Assistance Électrique (VAE). Ce mode de transport permet de découvrir le territoire différemment.

Lors des deux dernières saisons estivales des vélos ont été mis à disposition des visiteurs du Parc via des opérateurs touristiques volontaires, dont Destinations Queyras.

Après avoir utilisé ce moyen de transport pour aller travailler et dans leurs vies quotidiennes,  les membres de Destinations Queyras ont décidé, pour l’été 2012, de mettre en place un nouveau séjour à la découverte des cols des Alpes en vélo. L’objectif étant de permettre aux cyclistes aguerris de partager leur passion avec leur famille et leurs amis.

Vous pourrez découvrir ce séjour à l’occasion de la parution d’une prochaine newsletter.